On dit souvent qu'il est important de dire aux personnes qui nous sont chères combien on les aime. On dit moins souvent combien il est important de se toucher, de se serrer dans les bras...
Quand j'ai découvert ma maman, vendredi dernier, allongée sur son lit, j’ai eu une envie irrésistible de lui prendre la main, de lui caresser les cheveux, sûrement comme elle me le faisait lorsque j’étais enfant pour m’aider à trouver le sommeil. Je me suis rendue compte alors, que je ne l’avais pas touchée ainsi depuis longtemps. Et qu'elle aurait tant aimé que je le fasse, pour la rassurer, pour lui transmettre par la chair mon affection, pour sentir physiquement la chaleur humaine...
J'ai pris conscience que le toucher est un besoin vital, comme l'eau et le soleil, sinon notre corps se fane, se rabougrit. Il est une marque de reconnaissance. Par le toucher, notre corps existe.